Je suis tombé in love de NYC

New York, j’en ai rêvé maintes fois, je la parcourais dans sa hauteur vertigineuse puis redescendais le long des interminables avenues, traversant les parcs arborés et fleuris bordés de buildings parés de verre puis je me réveillais la sensation d’avoir assouvi un désir immense : partir pour New York.

Ce rêve je l’ai réalisé et pas qu’une fois pour la peine, puisque j’en suis à 3 « visites » de cette formidable ville. Alors certes ce n’est pas non plus exceptionnel mais ayant la phobie de l’avion je suis tout de même assez fier 🙂

Dans cet article je ne vous parlerai pas des différentes modalités pour partir à NYC ni des bons plans et autres guides touristiques, d’autres le font bien mieux que moi !!!

Je vais plutôt vous partager  les émotions, sensations que j’ai pu ressentir lors de ses visites.

J’ai donc eu la chance de pouvoir y passer 20 jours au total et profiter de NYC au printemps ( fin mai – début juin) mais aussi en automne (fin novembre).

Je vous passe l’arrivée à JFK et le trajet aéroport – Manhattan : rien de bien exceptionnel (commun à toutes les grandes villes) si ce n’est pour moi l’excitation grandissante à mesure de l’approche des gratte-ciel apparaissant à l’horizon.

Time Square

A peine arrivé, je me sens irrésistiblement attiré par les lumières aveuglantes et les décibels de Time square : je veux à tout prix me noyer dans la foule et saturer tous mes sens.

Le moment est intense, c’est encore plus impressionnant que dans mon imagination. Une vrai fourmilière, ça grouille de partout. Des immeubles entiers illuminés de messages publicitaires suffisent à éclairer le block en totallité. Mais au bout d’une heure, c’est l’overdose !!! Est-ce vraiment ça New York ? Surement pas, New York est un tout, un ensemble de quartiers, de districts qui possèdent chacun leurs particularités.timesquare

Central Park

Après la grosse effervescence de Time Square, la tranquillité de Central Park. Le poumon de Manhattan. Central Park on y va pour faire son jogging quotidien, une partie de base ball, de roller dance ou tout simplement y déambuler le long des nombreux chemins qui débouchent tantôt sur un plan d’eau tantôt sur une grande prairie et quelques fois sur un groupe de musiciens recherchant une notoriété future ou tout simplement prendre du plaisir à jouer pour les promeneurs !!! Le tout en plein centre de Manhattan.

centralpark1
Activités diverses dans Central Park – Le groupe ci-dessus (Moon Hooch) fait maintenant de nombreuses tournées aux USA et Canada.

De nombreux New Yorkais profitent des beaux jours pour venir pique-niquer sur les grandes étendues vertes.

Central Park, malgré la grande fréquentation, est un endroit calme, qui permet de se ressourcer, de faire le plein de chlorophylle.

centralpark2
Le plein de Chlorophylle au printemps en plein centre de Manhattan

Au printemps, les différentes nuances de vert recouvrent Central Park en majorité. En automne, le Park se couvre d’un magnifique manteau orangé, les érables atteignant même des nuances magenta. C’est un spectacle magique pour les yeux. Le park y est encore plus calme qu’au printemps. Je pense que je pourrais y passer une journée entière à flâner et admirer ce tableau magnifique.

centralpark3
Central Park couvert de nuances orangées en automne

Si je suis tombé amoureux de New York, Central Park n’y est surement pas étranger !!

New York la nuit

Si la journée à New York est toujours pleine de vie mêlant le son de la circulation aux odeurs de la street food et aux couleurs des multiples constructions, je dois avouer que c’est la nuit qui a touché mon cœur ou plutôt mes yeux. Au printemps, les jours sont de plus en plus longs et la nuit se fait attendre (21h00 – 21h30 pour une nuit noire) contrairement à fin novembre (couché du soleil à 16h30). Le spectacle encore une fois est grandiose, et nous avons tout le temps d’en profiter, de se poser au niveau du Brooklyn Bridge Park et admirer la skyline brillant de mille éclats. Sinon, pourquoi ne pas reproduire mes nombreux rêves de survol de Manhattan en combattant mon vertige et en accédant au tout dernier étage de l’Empire State Building ?? La ville se transforme soudainement en un système sanguin où les avenues sont des artères, les « streets » des vaisseaux sanguins et le flot incessant de la circulation devient le sang qui alimente le cœur de Manhattan au rythme des « traffic jams ».

nuit

Mon idole youtuber

Casey NEISTAT, retenez bien ce nom. Ce youtuber âgé de la trentaine et vivant Manhattan est un véritable phénomène et propose tous les jours une vidéo sur sa vie (Vlog). Sa principale source d’inspiration : New York, qu’il parcours avec son fidèle boosted board le tout filmé soit avec son Reflex soit avec un de ses drones. Cela offre des vues magnifiques de Big Apple.

Un de ses plus gros succès : une vidéo pendant la tempête de neige de janvier 2016 où Casey, tracté par une jeep, parcours Manhattan en …… snowboard !!!!

Si vous voulez vous familiariser avec New York n’hésitez pas à le suivre tous les jours, c’est un véritable régal.

Epilogue

New York je t’aime, je t’aime pour pour tout ce que tu représentes, pour cette atmosphère si particulière et si différente d’un block à un autre.

Tu m’as charmé tout d’abord en m’en mettant plein la vue avec tes lumières envoutantes puis tu as montré un tempérament plus calme avec tous ces espaces ou règnent tranquillité, repos et convivialité. Je te dis toujours que c’est la dernière fois que tu m’attires près de toi, que je te quitte pour toujours mais je reviens inlassablement succombant comme souvent à ton charme.

Il est possible que je reparle de toi, il y a tellement de choses à raconter, cela me permettra aussi de combler un manque.

Je ne te dis donc pas adieu, mais plutôt au revoir.

BFox est un épicurien du Roussillon, il vous partage ses meilleures recettes et bouteilles !

Laisser un commentaire