J’ai goûté : L’Excellence 2007 du mas Bécha (Côtes du Roussillon)

Chers amis internautes,

C’est à Ponteilla-Nyls dans les Pyrénées Orientales, que BFox et moi sommes allés à la rencontre de Charles Pérez du Mas BECHA. Décontracté, souriant et hospitalier, Charles a eu la gentillesse de nous accueillir dans son domaine entre deux décuvages (ici il s’agît de l’action qui consiste à retirer le vin de la cuve pour le séparer du marc).  La surprise était d’envergure pour les épicuriens que nous sommes, puisque non content de nous gâter avec ses excellents vins, Charles, en bon hôte, a également égayé nos papilles avec pléthores des charcuteries locales de l’excellent charcutier Thibaut Gonzales.

Charles est un vigneron passionné par l’histoire et aime partager avec ses convives quelques anecdotes sur son domaine.

Quelques mots sur le vigneron :

Le Mas BECHA est un domaine viticole situé à quelques kilomètres de la frontière espagnole et dont les vignes se trouvent sur le terroir classé des Aspres entre la chaîne des Pyrénées et la mer Méditerranée. Fort d’une surface totale de 110 hectares dont 25 sont destinés à la vigne en agriculture biologique (certifiée depuis 2011), le reste des terres se composent de vergers, d’arbres fruitiers et d’amandiers. Plantées sur 3 petites collines de 100 mètres d’altitude, les vignes du domaine s’imposent fièrement dans la petite commune de Nyls.

dscn2417

Entre amandiers et garrigue, les vignes du Mas BECHA se situent dans la plaine solaire du Roussillon.

Le domaine possède un historique riche et varié, et est niché sur des terres agricoles qui étaient cultivées dès l’époque romaine, aux alentours du Ier, IIe siècle de notre ère. S’en suivit des passations de famille en famille dès l’époque des templiers. Aujourd’hui le domaine est avant tout familial puisqu’avant que Charles en prenne les rênes en 2008, c’était son père qui s’occupait du vignoble acquis en 1997, et qui lui avait transmis sa passion de la vigne.
66733416

Une affaire de famille: les étiquettes illustrent un membre de la famille, et sont renouvelées chaque année par un artiste différent.

Le domaine récolte en général un peu avant les autres, on y retrouve en majorité de la Syrah et du Grenache qui sont des cépages assez précoces, à récolter tôt. Au contraire, le Mourvèdre s’y fait relativement rare et le Carignan y est inexistant. Cette précocité offre une Syrah riche et expressive à la fois, elle qui peut parfois être si intense et qu’il faut apprendre à apprivoiser, à maîtriser.

Et c’est justement là que l’ingéniosité de Charles intervient, entre préfermentation à froid et extraction maîtrisée, il augmente le facteur qualité de ses vins qui s’en retrouvent intenses et savoureux à la fois.

dscn2426

Terroir à dominante Syrah, le rendement est relativement faible : entre 20-25 hectolitres par hectare.

Au fil des années, le domaine a su devenir de plus en plus dynamique et à développer avec brio sa partie œnotouristique, avec par exemple ses sentiers pédestres le long du vignoble, avec la mise en place de cours de cuisine, ou encore avec ses nombreuses festivités à l’image de la soirée primeurs organisée le 14 octobre prochain.

Amoureux et passionné d’histoire, il y a 2 ans Charles s’est également lancé avec succès dans la restauration du caveau du domaine, dont la bâtisse date du Xe siècle. Désormais, il a pour projet d’accroître les diverses cultures fruitières du domaine et ainsi d’organiser des cueillettes conviviales, ambiance familiale garantie.

dscn2436

Les sentiers pédestres : une idée astucieuse et pratique pour découvrir le domaine.

Le choix du vin : L’Excellence 2007 du Mas BECHA (Côtes du Roussillon)

dscn2462

Visuellement, le vin se présente avec une robe brillante d’un rubis profond, on retrouve des nuances brunies, signe d’un vin qui n’est pas jeune et qui a évolué. On y retrouve un jambage très important, dont l’éthanol laisse de nombreuses traces sur les parois du verre, particularité régulièrement présente chez les vins généreux de Charles. L’extrême intensité de la robe (le fond du verre n’est plus visible lorsque nous regardons par en haut) démontre, sans conteste, le potentiel polyphénolique des sols argilo-calcaire qu’offre ce terroir choyé par le soleil.

Le nez est giboyeux presque cuir et présente une évolution harmonieuse. On y retrouve des notes garrigues, de thym, et de romarin. Le fruit y est profond, omniprésent avec des notes de fruits cuits, la mûre et la figue noire, mais également un trait de tapenade d’olives noires.

En bouche, l’attaque est très franche, presque légèrement brulante. Explosion de fruits confits, cuits au chaudron, on y retrouve de nouveau la mûre, mais aussi la fraise confite. D’une grande complexité,  le vin est expressif et s’accompagne d’une agréable présence épicée, mais aussi de tanins denses qui apportent ampleur et profondeur au palais. Enfin on retrouve de fines notes cacaotées, et réglissées sur la finale. Sa longueur aromatique est impressionnante.

img_3660

Signature du Mas BECHA, encore un vin généreux et puissant avec pas moins de 16% d’alcool.

Pour conclure, l’Excellence du Mas BECHA est un vin complexe qui a fière allure. Majoritairement Syrah, on y retrouve la grande richesse que procure ce cépage lorsque celui-ci tend à bien évoluer au fil des années. Comme à son habitude, Charles n’a pas hésité à produire un vin qui est à l’image de ses engagements… C’est à dire puissant et chaleureux. En définitive l’Excellence, dont le fruit est omniprésent et riche, s’avère être un vin profond et surprenant par son volume. À servir entre 16 et 18°, il accompagnera idéalement un civet de sanglier mariné, un burger de bison au bleu ou tout type de gibiers.

À travers cet article, nous tenions à remercier Charles et sa super équipe pour l’accueil qui nous a été réservé au domaine.

C’était Frédéric et BFox pour Melt&Co, merci pour votre lecture, n’oubliez pas de nous suivre et partager.

Après plusieurs années d’études vitivinicole, et plusieurs expériences professionelles notamment dans la rayonnante Collioure, je vous invite à découvrir à travers mes articles, la richesse et la complexité des vins du terroir catalan. À déguster sans modération.

2 commentaires sur “J’ai goûté : L’Excellence 2007 du mas Bécha (Côtes du Roussillon)”

Laisser un commentaire