J’ai goûté : Le Velours rouge 2015 du Mas Baux (Côtes du Roussillon)

Chers amis internautes,

En ce moment, il y a des sujets extrêmement sensibles notamment avec le «mariage des affreux» Monsanto et Bayer, c’est donc par solidarité pour – notre santé et notre planète – que j’ai décidé de continuer dans ma sélection de vins bio du Roussillon. Pourquoi rester dans le bio, parce qu’avant tout ça ne coûte pas obligatoirement plus cher à produire dans notre région (je dédie cet article à la Tramontane), cela rend service à notre santé, et il paraîtrait même selon une récente étude américaine (c’est en anglais mais pour les curieux : Voir ici) que c’est aussi gustativement meilleur. Certes l’appréciation du goût demeure très subjective et propre à chacun, mais dans tous les cas pourquoi s’intoxiquer à petites doses, alors qu’il est possible de manger (et plutôt boire) sainement. Retour sur le mas Baux, ce sera en effet mon second article traitant de cet excellent domaine bio qui n’a cessé de nous fournir des produits sains d’un bon rapport qualité prix, et qui se situe dans les Pyrénées Orientales à quelques pas de Canet en Roussillon.

Quelques mots sur le vigneron :

Le mas Baux s’étend sur près 20 hectares dont 12 sont bordés de garrigues. De par son ampélographie assez atypique, grâce aux hautes terrasses du quaternaire composées de galets de silice roulés et de par sa proximité avec la mer Méditerranée, le vignoble se situe dans une zone propice à la confection de vins riches en arômes et à la minéralité raffinée.

Le domaine travaille de manière rigoureuse, assidue et se place naturellement dans les quelques grands vignobles du Roussillon certifiés en agriculture biologique. Maîtrise de la production, faible rendement entre 20 et 35 hectolitres par hectare, sélection et tri des grappes ne sont que quelques exemples de l’extrême rigueur du vignoble.

mas-baux3-compressor-1

Plus de 260 jours d’ensoleillement par an, désherbage par labours, pas d’engrais chimique, 100% culture bio, elle est «plus belle la vigne» ?

Le choix du vin : Le Velours rouge 2015 du mas Baux (Côtes du Roussillon)

img_3554

Le «Velours rouge» est un Côtes du Roussilon issu essentiellement de Syrah à 65 %,  et de 25 % de Grenache et 10 % de Mourvèdre. 

img_3564

Visuellement, le vin présente une robe grenat brillante et limpide, accompagnée de nuances violines. En penchant le verre, on découvre un beau jambage démontrant que nous avons bien là un vin riche en éthanol. (15° d’alcool) 

Le nez est net, frais et agréable, on retrouve de belles notes de fruits noirs confits, de myrtilles et de mûres. Un nez à dominante Syrah, une Syrah très féminine avec d’agréables notes de violettes et d’épices douces comme la réglisse. D’une belle complexité, le nez nous offre de fines notes de tapenade d’olives noires. 

En bouche, l’attaque en bouche est intense et ample à la fois. Explosion croquante de fruits rouges et noirs, sur un fond de tanins fermes et veloutés. On retrouve de belles notes de gelée de myrtilles, de cassis, de groseilles confites pour finalement arriver à une finale soyeusement réglissée, épicée. Bel équilibre en bouche, les 15° d’alcool ne rendent pas le vin brûlant, mais par contre feront rapidement tourner la tête. Bonne longueur en bouche.

Pour conclure, le mas Baux nous comble encore fois avec ce vin brillamment réalisé. À la fois doté de caractère, il conserve une part non négligeable de la finesse d’une Syrah agréable et féminine à la fois. Au prix domaine à 12 € la bouteille, je vous conseille de servir ce vin légèrement frais, entre 16 et 17°, sur une noix de veau rôtie au romarin, des brochettes d’agneaux, ou voir même à l’apéritif.

C’était Frédéric de Melt & Co, en vous remerciant pour votre lecture, n’hésitez pas à nous aimer et à partager.

img_3567

Après plusieurs années d’études vitivinicole, et plusieurs expériences professionelles notamment dans la rayonnante Collioure, je vous invite à découvrir à travers mes articles, la richesse et la complexité des vins du terroir catalan. À déguster sans modération.

Laisser un commentaire